Partagez | 
 

 Vegas Anthropology(Etalon) - Solitaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Costal Quest
Admin
avatar

Messages : 303
Expérience 327
Date d'inscription : 22/09/2011

Feuille de personnage
Légende Légende:
Lien(s) Lien(s):

MessageSujet: Vegas Anthropology(Etalon) - Solitaire   Lun 12 Déc - 8:12


solitaire
Vegas Anthropology ;



____________________________________


- AGE
05 ans.

- SEXE
Étalon

- TROUPEAU
Solitaire.

- PERSONNALITÉ
Je suis passé par beaucoup de stades du côté caractère. Poulain sociable et aimant s'amuser je suis passé à un étalon sauvage, hargneux, qui semblait en vouloir à la terre entière. Au fond de moi c'est toujours le cas sur ce dernier point mais la vie m'a appris à faire avec et c'est pour cela que l'on pourrait me qualifier d'hypocrite ce que je suis j'en ai conscience. La solitude est mon lot quotidien depuis presque une année et cela ne me dérange absolument pas : j'aime le calme et pouvoir dépendre de moi-même et uniquement moi. Je n'ai plus rencontré beaucoup d'autres chevaux alors je ne serais dire quelle réaction j'aurais si cela m'arrive un jour. Je serais surement non intéressé et quelque peu provoquant afin de faire fuir le premier qui aura l'audace de me déranger. Nous verrons bien ce que l'avenir réserve ..

- HISTOIRE
Mon histoire est plutôt commun, comme la plus part des histoires d'ailleurs. Je suis né dans un grand ranch de chevaux militaires il y a de cela cinq ans d'une mère exemplaire et d'un père sauvage que je n'ai jamais eu l'occasion de rencontrer. J'étais très agréable lorsque j'étais petit, sociable et toujours entrain de faire le fou avec les autres poulains du ranch j'adorais que l'on me chouchoute bien que parfois il devenait lassant que les gens viennent me déranger juste parce qu’ils me trouvaient beau. J'assistais souvent aux entrainements des chevaux des militaires et j'appréciais leur air ordonné, à l'écoute et tellement majestueux malgré les lieux arides où on les envoyait. J'avais ce rêve d'un jour leur ressembler et de partir combattre à leur côté pour pouvoir préserver notre territoire mais le destin sembla en décider autrement. Le jour du débourrage arriva bien vite et j'étais obstiné à être le meilleur étalon qu'ils n'avaient jamais eus mais ce passage de ma vie me cassa en deux comme le disent certains. Je ne supportais pas ce que les gens me faisaient faire car bien souvent je ne comprenais absolument rien à leurs ordres et finissais par m'en prendre plein la tête dans tous les sens du terme .. Le débourrage se passait dans un autre ranch que celui où j'étais né et, désespérés, les humains finirent par m'y renvoyer en me jugeant apte à partir du le champ de bataille. J'y suis donc revenu complètement changé et c'est avec un certain plaisir que je remarquai l'absence de ma mère : elle aurait était tellement déçue de moi à ce jour. Le petit poulain était devenu étalon mais bien loin de ce qu'il rêvait d'être. On m'emmena à l'entrainement mais la hargne qui était sortie de moi au cours des dernières semaines faisait de moi un cheval redouté par beaucoup dans la cavalerie. Les semaines passèrent endurcissant les mauvais traitements que l'on me faisait subir, laissant une cicatrice sur mon flanc gauche dont je n'allais pas être près de me séparer. L'année de mes quatre ans sonna et comme je n'apportais de toute façon rien au ranch, on décida de m'envoya au combat en se disant surement que, si j'y restais, ce serait plus un cadeau pour eux qu'autre chose. L'horreur des combats ne m'arrêta pas : j'avais vu tellement de choses auparavant que ce supplice c'était transformé en une sorte de banalité. Cet hiver là sonna le début de ma nouvelle vie. Je m'étais fais à mon sort et étais devenu un bon cheval de militaire comme on me qualifiait et c'est pour cela que c'est mon
groupe que l'on envoya sur cette mission alors que la neige tombait à flot. Nous devions encercler un troupeau de purs sang arabe et sélectionner les spécimens qui seraient aptes à servir l'armée : simple routine pour des habitués comme nous mais le dominant de la troupe ne nous laissa pas le travail facile. Il me ressemblait traits pour traits bien qu'un plus imposant et mon cavalier eu la mauvaise idée de vouloir s'attaquer à lui. Au bout de longues journées de bataille acharnée, je finis allongé dans la neige, colorant cette-dernière de mon propre sang. Il sembla que l'on me jugea irrécupérable et ils me laissèrent là aux mains de mon triste sort. Au fur et à mesure que les heures passaient, je sentais mes formes me quitter jusqu'à ce qu'il apparut : mon père. Car cet étalon si imposant était bien mon géniteur et de cela j'en avais la ferme conviction. Il m'aida à reprendre de l'état comme un frère à un autre et je m'en contentais. Puis le jour vins où il me fallut me débrouiller seul et je pris donc mon propre chemin .. En solitaire.

- AUTRES
Taper du sabot dans l'eau ; Lever l'antérieur gauche ce qui permet de soulager ma blessure au flanc

- RECHERCHE DE LIENS / LIENS
Aucun




-----------------------
On Yeah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://your-arabian-horse.bbactif.com
 
Vegas Anthropology(Etalon) - Solitaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les jeux sont faits : Las Vegas, entre splendeurs et excès
» Quoi de neuf à Las Vegas?
» Las vegas/Céline vos conseil votre aide bienvenue
» Nids pour abeille solitaire.
» fleur tristement solitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Your Arabian Horse :: ♣ Personnages :: ~ Adoptables ~-
Sauter vers: